septembre 6, 2012

Le chantier de la future Mosquée de Vannes devrait démarrer

Le permis de construire a été accordé par la Ville, il y a quelques jours. Le bâtiment disposera d'un étage. Il sera construit à Kercado, au coeur de l'impasse d'Armorique.
18 h, mardi. La prière s'achève. Quelques dizaines d'hommes sortent du bâtiment en préfabriqué situé au 8, impasse d'Armorique à Kercado, entre le collège Montaigne et la résidence Armorique. Musulmans, ils utilisent ces locaux depuis pratiquement un an, en guise de lieu de prière provisoire.

Le terrain de 1 499 m 2 , propriété de la Ville, est loué à l'Association d'actions socioculturelles et sportives de Vannes, présidée par Salim Keghouche.

Pour nouer cette location, un bail emphytéotique d'une durée de 50 ans a été négocié avec la municipalité, moyennant une redevance annuelle de 4 000 €.

Au terme de ce demi-siècle d'occupation, le bâtiment deviendra propriété de la commune, sans le versement d'une quelconque indemnité.

Salles de prière et de cours, bureaux...

D'ici à la fin de cette année, la construction d'une « vraie » mosquée devrait démarrer sur ce terrain. Le permis de construire pour la réalisation de ce centre cultuel et culturel a été accordé voilà quelques jours par la Ville.

Le futur bâtiment carré de 831 m 2 , habillé d'un bardage métallique de couleur grise, aura un toit en terrasse. Celui-ci portera un dôme en zinc : un carré avec quatre pans. Une élévation modeste d'environ 2 m.

Au rez-de-jardin, des bureaux voisineront avec une aire de jeux de 73 m 2 et le local chaufferie par géothermie. C'est au rez-de-chaussée que sera installée une salle de prière de 228 m 2 pour les hommes.

Au premier étage, à côté de salles de cours, une mezzanine de 80 m 2 sera aménagée pour la prière des femmes. Elle donnera sur la salle de prière du rez-de-chaussée.

Hormis la communauté turque qui dispose d'une salle de prière au sein d'un centre culturel, impasse de l'Arsenal (au bord de la voie express Vannes-Nantes), les musulmans vannetais n'avaient, jusqu'à présent, aucun lieu de culte digne de ce nom.

(Source: Ouest-France)

Click to share thisClick to share this